Les Enfants d'Asie

Ils s’appellent Veasna, Dith, Diwan, Ravi, ou Alika, ils ont 2, 8, 10 ou 15 ans, ils jouent en groupe, petits et grands réunis, au lancé de tongs dans les chemins de terre des villages, ou s’amusent d’un simple pneu usagé et d’un bâton trouvé au sol.

Ils se jettent tout habillés dans les rivières tumultueuses, chahutent sous les jets d’eau des cascades, et plongent au fond du fleuve pour ramasser des coquillages qui leur permettront de gagner quelques roupies, riels ou kips qu’ils se partageront. Ils sourient instinctivement et vous fixent d’un regard pétillant quand ils vous croisent, ils vous questionnent avec des signes et vous tapent dans la main en riant à gorges déployées.
Parfois, ils portent sur leur dos leur petit frère, préparent le repas de la famille comme des grands, et travaillent sur les marchés pour aider leurs parents. Leur sourire spontané peut laisser place à un regard grave qui fixe le néant, quelques secondes tout au plus, avant de reprendre leurs jeux joyeusement. Ces enfants du Mékong et du Gange, je les ai rencontrés. J'ai passé quelques temps précieux avec eux, de magiques instants à capter leurs regards et leurs rires. Ils m'ont communiqué leur joie avec simplicité et m'ont émue.

© 2016 par Patricia Delmée. Créé avec Wix.com